Kalachakra 2014 : Dalaï-lama à Leh

Publié le par Jonathan | Commentaires (0)

Le Dalaï-lama était présent depuis début juillet pour le Kalachakra 2014 à Leh au Ladakh.

Les enseignements ont eu lieu du 3 juillet au 13 juillet, puis il y a eu l’exposition d’un grand mandala pendant plusieurs jours.  Les premiers jours servaient de préparation et les jours suivants à l’initiation en elle même, en faisant le souhait de servir les autres et de développer la sagesse et la compassion pour le bien de tous les êtres.

150 000 personnes étaient réunies, la plupart des locaux du Ladakh et du Zanskar, des indiens venant hors de l’Himalaya, des étrangers et beaucoup de moines et de nonnes dont ceux et celles de Karsha avec qui on était logé. Les enseignements étaient traduits dans plusieurs langues dont le français, à condition d’avoir amené une radio avec des écouteurs.

Le mandala du Kalachakra à Leh

Le mandala du Kalachakra à Leh

On est arrivé le 12 juillet à Leh où on s’est d’abord reposé pour s’acclimater à l’altitude, puis on est allé s’enregistrer pour obtenir nos cartes et pouvoir assister aux enseignements à partir du lendemain. Mais c’est déjà le dernier jour du Kalachakra (sur leur site la fin était le 14 juillet), et l’enseignement s’est terminé à la mi-journée, après une longue explication sur la signification du mantra « Om Mani Padme Hum », et une période de prières pour que chacun répète le mantra pendant 30 min ou 1h, on est censé le répéter 1 000 fois par jour !

« Om Mani Padme Hum » est le mantra d’Avalokiteshvara (Chenrezig en tibétain), bodhisattva symbolisant la compassion, que les gens du Ladakh et du Zanskar répètent souvent la journée en maniant leur chapelet de 108 boules, symbolisant les 108 volumes du Kangyour, une partie des enseignements du Bouddhisme.

Le lendemain on est allé voir le grand mandala du Kalachakra après avoir fait la queue pendant deux heures. Pas le temps de s’arrêter devant le mandala pour le regarder de près, juste une photo rapidement et il faut partir pour laisser la place aux autres. Chaque chose a une signification et pour ceux ceux qui veulent plus d’informations sur le Kalachakra, vous pouvez aller sur le site http://ladakhkalachakra2014.com, sur le site du Dalaï-lama, ou lire l’article de Pauline qui a assisté au Kalachakra et que j’ai rencontré à Karsha par la suite, partie avec son copain en tour du monde.

 

Laisser un commentaire