Festival avec danses des masques à Zangla

Publié le par Jonathan | Commentaires (0)

Il y avait le festival à Zangla cette semaine. On est parti mardi après-midi avec la plupart des moines et des petits, une trentaine en tout en bus.

On est passé par Pibiting près de Padum, où la rivière Tsarap commence à geler, puis Kumik, Shilingskit, Stongdey et son monastère perché en haut de la montage. Ensuite on s’est arrêté au village de Tsazar boire le thé offert par les habitants et les moines y ont fait une puja. Pishu est en face, de l’autre côté de la rivière Zanskar (Tsarap et Doda réunies un peu après Karsha), et on arrive ensuite à Zangla où les moines sont accueillis par les villageois.

Danses des moines au festival de Zangla

Danses des moines au festival de Zangla

En fait le monastère de Zangla est tout petit, juste une cours et une salle de prières. Il n’y a plus de moines ici, du coup ce sont les moines de Karsha qui viennent faire les prières et les danses avec les masques. Ils font une puja de plusieurs heures dans l’après-midi et le lendemain matin, puis dansent pendant deux heures dans la cours l’après-midi. D’abord deux moines font plusieurs danses pendant 30 min, puis ensuite ce sont 8 moines qui dansent autour du mat où sont accrochés des drapeaux à prières dans la cours, placés selon leur âge, du plus âgé au plus jeune.

Il y a une centaine de personnes venus voir les moines le mercredi. Après les danses, à nouveau des prières puis vers 17h, on va chez les habitants qui nous hébergent. Jeudi matin nouvelle puja toute la matinée, et il y a des haut-parleurs pour que tout le village entende la puja. L’après-midi c’est les mêmes danses que la veille, avec environ 200 à 300 personnes venues assister au festival. Certains vont dans la salle de prières pendant les danses, et font un don pour les moines.

On a déjeuné à la nonnerie, à peu près de la même taille que celle de Karsha, et  peu près le même nombre de nonnes aussi (une dizaine). On est juste allé dans leur salle de prières pour boire le thé, accompagné de khura (sorte de beignets) puis manger des momos qu’elles nous ont préparé. Ensuite les moines ont fait des prières puis on est reparti au bout d’une heure, sans avoir vu les nonnes (quelques moines allaient à la cuisine pour prendre le thé et la nourriture).

Un symbole bouddhiste qui sera offert au feu

Un symbole bouddhiste qui sera offert au feu

Petite puja après les danses et on va chez nos hôtes. Nouvelle puja le lendemain matin, avec la mise au feu d’un symbole bouddhiste fabriqué par les moines et on quitte Zangla dans la matinée. Pendant les danses des deux jours précédents, entre les danses des moines, 5 ou 6 personnes du village dansaient en costume traditionnel et les gens leurs donnaient des katak (foulards blancs mis autour du cou), probablement pour les remercier pour ce qu’ils font au village pendant toute l’année.

En partant on a un bus plus petit, du coup des petits montent sur le toit du bus car il n’y a pas assez de place. Les moines les plus importants sont dans une jeep à l’avant du bus comme à l’aller. On s’arrête à nouveau au village de Tsazar pour boire le thé et aussi plus loin sur le bord de la route à Stongdey. On fait un arrêt à Padum où les moines font quelques courses, et je vais au cyber-café pour voir s’il y a Internet. Mais il n’y a toujours pas d’électricité la journée du coup il faut venir le soir à partir de 18h quand l’électricité arrive.

Retour à Karsha en début d’après-midi, avec plein de tagi (gros chapatis) donnés aux moines pendant les puja, qu’on mangera avec des lentilles en soirée.

Laisser un commentaire