Trek du Chadar, 4ème jour : Nerak – grotte de Nerak

Publié le par Jonathan | Commentaires (5)

Avant-dernier jour sur la rivière gelée. En se levant il fait beau, pas de nuages en vue, et on peut se servir des premières toilettes depuis le début du trek, avec une superbe vue en plus. La journée se passe avec une très bonne glace pour rejoindre la grotte de Nerak bao. On a du temps l’après-midi pour se reposer, ou s’amuser comme Sonam qui lance même une partie de foot sur le Chadar. Ça glisse un peu mais pas de chute, il a l’habitude !

Vue insolite de l'auberge sur le Chadar

Vue insolite de l’auberge sur le Chadar

Après-midi dans la grotte en faisant sécher nos affaires, transpiration et/ou eau pour certains, et les lacets des bottes gelées. Les porteurs vont chercher du bois assez loin et ils ramènent de la glace à fondre pour avoir de l’eau. Soirée au chaud ou presque près du feu, mais il ne faut pas être trop près sinon on reçoit quelques braises et il faut vite les enlever des vêtements pour pas se retrouver avec un trou sur la veste, doudoune ou sur les chaussons en train de sécher…

Demain on rejoint Karsha après 1h30 de marche sur la rivière gelée et la suite en jeep.

5 réponses à Trek du Chadar, 4ème jour : Nerak – grotte de Nerak

  1. jeff

    Je reconnais l’insolite … Il faut bien comprendre que l’insolite en question comprend 2 étages !
    Eviter donc d’y faire tomber votre frontale ( version nocturne ) ou votre appareil photo numérique ( version tête en l’air ). Heureusement Jean-Jacques a toujours une solution !

  2. Jonathan

    D’ailleurs ça m’est arrivé au monastère, la frontale est tombée et j’ai pu la récupérer le lendemain, toujours allumée !

  3. jeff

    Evidemment on  » voit  » les choses différemment par la suite …

    Jeff

  4. duvail

    Des histoire comme celles ci dans les chiottes on en a plusieurs à vous raconter
    Entre les lunettes, mais Jean jacques y a laisser aussi du matériel médical un saturomètre pour des expériences de mal des montagnes.
    AH des souvenirs.
    Mais je crois que sur le Chadar rien de tomber.

Laisser un commentaire