Trek du Chadar : grotte de Dar (9ème jour)

Publié le par Jonathan | Commentaires (0)

Aujourd’hui on doit marcher pendant quatre à six heures, de la grotte d’Hotong bao à la grotte de Dar. Quatre heures si la glace est bonne, six heures si la glace est mauvaise et qu’il faut passer par les rochers.

Départ vers 8h30 mais le ciel se couvre et ça doit être la journée la plus froide du trek. Les gorges sont de plus en plus larges et la glace est plutôt bonne. Cependant à deux endroits on doit marcher dans l’eau qui est passée par-dessus la glace (environ 10 cm), sans danger. On arrive à la grotte à 12h, enfin à une double grotte, un peu petite pour dix personnes. On devait aller juste un peu plus loin mais il y avait déjà les porteurs d’un autre groupe dans la grotte.

Cascade non gelée après la grotte de Tsomo

Cascade non gelée après la grotte de Tsomo

Après le déjeuner, soupe de nouilles pour nous, kolak (thé et tsampa) pour les porteurs, Didier (le trekkeur belge) part avec eux chercher du bois dans la montagne pendant deux heures au moins. Une fois revenus on peut se réchauffer autour d’un grand feu en buvant du thé, suivi de la petite partie de cartes habituelle. Grand débat ensuite entre les porteurs pour décider du dîner et quelle soupe faire, qui sera finalement résolu… avec les cartes ! Ce sera une soupe avec des pâtes faites à la main (skyu) pour les porteurs et pâtes normales pour nous, toujours très bonnes avec Dorjay, suivi d’un petit cocktail de fruits comme dessert.

Dans l’après-midi il y a eu un grand bruit soudain, c’est la glace qui a craqué, et quelques secondes plus tard un gros morceau de glace s’est effondré alors que ça semblait plutôt solide, environ 50 cm d’épaisseur de glace. Heureusement ce n’est pas sur le chemin et il n’y avait personne. Mais les porteurs vont chercher de l’eau en face de là où ça s’est effondré, avec la même glace, mais ça ne les inquiète pas vraiment.

Les deux belges ont pris en photo les traces de pas d’un léopard des neiges qui semblait avoir attrapé un animal, car quelque chose traine sur la neige. On voit autre chose en plus de ses pattes et d’après Sonam ça ne peut pas être sa queue.

Ce soir ils dorment dans la toute petit grotte du bas, et je dors avec Sonam et les six porteurs dans la petite grotte, un peu serrés mais au moins on a pas eu froid.

Laisser un commentaire