Trek de Darcha à Karsha : Chumik nakpo (2ème jour)

Publié le par Jonathan | Commentaires (0)

Aujourd’hui, c’est le deuxième jour du trek, et Sonam nous avait prévu 4h de marche jusqu’à Chumik nakpo, pour s’arrêter avant le Shingo-la. Stanzin et Dorjay veulent aller jusqu’au Gumburanjon et passer le Shingo-la dans la journée. A moins qu’ils ne blaguent ?

Mais Jérémie et moi nous réveillons avec un mal de tête, probablement à cause de l’altitude, et j’ai aussi mal au ventre depuis hier soir (peut-être trop mangé !) et à la gorge en avalant, comme une angine.Comme je marche la bouche ouverte pour avoir un maximum d’oxygène, et qu’il fait froid, ça doit être pour ça que j’ai mal à la gorge. Il fait si froid qu’il a même neigé un peu dans la soirée et dans la nuit.

Neige au campement de Ramjak

Neige au campement de Ramjak

Comme on est tous les deux malades, ils nous proposent de partir avant eux pour pouvoir marcher doucement, et si on est encore fatigué, on s’arrêtera comme prévu au départ à Chumik nakpo (qui se traduit par « source noire », mais je n’ai rien vu de tel). Jérémie n’a pas trop de problème, mais au bout de 4h de marche, je ne peux plus avancer et je dois m’arrêter toutes les 5 minutes. J’ai mal à la tête, plus de souffle ni de forces dans les jambes. Je m’arrête à midi pour manger avec Stanzin (les autres ont continué avec les chevaux), et je peux ensuite marcher pendant 1h pour aller jusqu’à Chumik nakpo, où on posera le camp pour la nuit, et nous irons au Shingo-la demain.

J’essaie de dormir pendant 3h l’après-midi, mais ça ne va pas mieux après, alors que j’ai pris deux Diamox (pour le mal d’altitude), un le matin et un le midi. On joue ensuite aux yams avec des dés un peu spéciaux, fait avec de la mousse trouvée la veille, et du papier enroulé autour des carrés de mousse pour faire les numéros. Le soir on a eu droit à des crêpes, avec Stanzin qui cuisine parfois plus de 2h le soir, et c’est toujours très bon ! Je prend un Doliprane en mangeant et ça a l’air d’aller mieux en me couchant.

 

Laisser un commentaire