Une belle semaine à Karsha

Publié le par Jonathan | Commentaires (0)

Les deux nonnes que je voulais voir sont revenues de Youlang, un petit village à côté de Karsha, quelques jours plus tard car elles y ont de la famille. La plus jeune nonne et une autre fille de l’école à qui je fais cours y repartent tous les jours, presque 3/4 h pour venir à la nonnerie. La fille qui vient de Youlang à l’école à la nonnerie, venait déjà à mon cours de temps en temps à la fin vers les mois de mai et juin, et il y a une autre fille en plus qui a 7 ans.

J’ai distribué la plupart des photos, à ceux et celles qui sont là, et la plupart des nonnes m’ont invité à boire le thé. Une jeune nonne est partie de la nonnerie pour étudier le tibétain dans une plus grande nonnerie, avec environ 200 nonnes. Il n’y a pas de puja en ce moment à la nonnerie, apparemment pendant un mois, et certaines nonnes ne sont pas là. Il y a juste eu une puja la semaine dernière où je suis allé les aider à préparer la cuisine, principalement pour faire des momos aux pommes de terre.

La vallée de Padum au Zanskar

La vallée de Padum au Zanskar

J’ai repris les cours jeudi avec les filles, toujours aussi gentilles, et elles sont même venues le samedi alors qu’elles n’avaient pas d’autres cours (même si c’était surtout pour s’amuser). J’ai repris les cours avec les petits moines lundi, il y a 4 ou 5 petits en plus, et ils sont toujours un peu trop agités. Cette fois je suis leur programme, un livre pour les plus petits qui apprennent à écrire et à prononcer les mots, et un autre pour les plus grands. Je fais aussi cours particulier d’anglais à un moine, d’environ 35 ans, qui a passé 20 ans au Sud de l’Inde dans un autre monastère et va passer son premier hiver au Zanskar comme moine de Karsha.

En ce moment, la puja est à 7h30 et dure 1h, puis je donne le cours particulier de 10h à 11h, suivi du cours aux petits de 11h à 12h. Repas du midi avec les moines, souvent du riz avec lentilles ou légumes, ou thukpa (soupe avec pâtes). L’après-midi je vais à la nonnerie pour le cours de 15h à 16h, et un peu de français aussi à la demande de leur professeur.

Le monastère et  le village de Karsha depuis la nonnerie

Le monastère et le village de Karsha depuis la nonnerie

La famille du frère à Sonam m’a aussi souvent invité la semaine dernière, mais lui n’était pas là. Je leur ai donné leurs photos, et montré celles du trek de Darcha à Karsha, car elles ont de la famille dans plusieurs des villages traversés. J’ai pu manger quelques soirs avec eux et j’aime beaucoup les gâteaux (« tuktuk ») que fait une des fille. Je suis aussi allé chez le frère de sa femme à qui j’ai passé les photos qu’il m’avait demandé et m’a invité pour dîner une prochaine fois avec sa famille. Il veut déjà faire d’autres photos en hiver quand il y aura de la neige, avec leurs costumes traditionnels, les « conché ».

Il faisait beau et pas trop froid la semaine dernière, mais depuis quelques jours il fait plus froid, avec plus de nuages et plus de vent. Je reste même avec la doudoune maintenant dans la maison et sous une couverture. Il a même neigé ce matin, ça tenait sur les toits donc il devait faire autour de 0°C, mais ça a fondu l’après-midi au soleil. Ça reste blanc au-dessus de 4 500 m à 5 00 m d’altitude.

Après les cours je reste jouer avec la plus jeune nonne et les petites filles de l’école qui restent à la nonnerie. Lama Chosjung (l’autre moine avec qui je vis) est revenu de Padum où il travaillait dans un restaurant avec d’autres moines cet été, et demain il s’occupe des branchements des nouveaux panneaux solaires qui ont été installés cet été. Les deux petits moines qui vivent à la maison ont fait la cuisine hier et avant-hier, des chapatis, des maggis et des timos. Ce soir on mange avec Chosjung qui nous a ramené un bon gâteau pour le thé, et il nous a préparé du riz avec du mouton, des pommes de terre, des tomates et autres légumes, c’était très bon.

Laisser un commentaire