Une semaine à Leh au Ladakh

Publié le par Jonathan | Commentaires (0)

Une semaine à Leh plutôt tranquille pour se reposer après ce long trek du Chadar de 10 jours pour rejoindre le Ladakh.

Les belges nous ont invités pour le dîner la veille de leur départ, avec les porteurs qui sont venus jusqu’à Leh et lama Sonam. C’est le personnel de la guest-house qui a préparé ce très bon dîner, avec du riz, des pommes de terres, des lentilles et de la viande.

En discutant, on a appris encore un peu plus de choses sur les porteurs. Le plus jeune, le fils de Dorjay, va à l’école à Leh jusqu’en novembre avant de revenir à son village de Pidmo au Zanskar en jeep, avant que le col du Pense-la ne soit bloqué par la neige. Deux autres porteurs restent travailler à Leh pendant deux ou trois mois, un comme charpentier et l’autre fera apparemment plusieurs choses. Ils reviendront soit par les cols, en marchant de 4h à 12h quand la neige est dure pour pas s’enfoncer, soit par la route. Dorjay lui repart dans quelques jours à Pidmo par le Chadar en deux jours, plus de dix heures de marche par jour.

Vue sur le Nord de Leh et les montagnes au soleil

Vue sur le Nord de Leh et les montagnes au soleil

D’ailleurs on a appris que pendant deux ou trois jours, juste après qu’on ait fini le trek, l’eau a continué à passer au-dessus de la glace dans toute la vallée et par endroit ils ont marché avec de l’eau jusqu’aux hanches. Il semble que c’est à cause de la pression atmosphérique que l’eau monte ou baisse (elle doit monter quand la pression baisse), et ça correspond à trois jours de neige à Leh (quelques centimètres), qui ont blanchi les montagnes du Ladakh.

J’ai passé plusieurs jours à chercher quelques cadeaux au marché pour ma famille (les boutiques sont ouvertes de 10h à 17h en hiver). Il y a de l’électricité toute la journée mais de manière discontinue, ça coupe et ça revient pour quelques heures avant de recouper. Internet est plus rapide qu’à Padum, mais là aussi ça ne marche pas tout le temps, d’ailleurs ça ne marchait pas aujourd’hui.

Je pars avec Sonam à New Delhi demain matin après qu’il ait changé mon billet chez Air India, 1 000 Rs pour changer la date de mon vol (environ 12 €), pour un billet qui vaut 5 300 Rs actuellement (environ 65 €). Je pars plus tôt que prévu car Sonam va à Delhi pour faire son visa pour venir en France, et ça prend trois ou quatre jours. Il viendra voir plein d’amis et aussi chez moi, et devrait rester deux mois en France avant de repartir au Zanskar, mais il n’a pas encore fait son programme pour son séjour en France.

Je vais rester une semaine avec lui à Delhi et je prendrai l’avion pour Paris le 24 février comme prévu.

Laisser un commentaire